Comment ça va ?

Article : Comment ça va ?
Crédit:
22 novembre 2020

Comment ça va ?

Ça va bien
Ça va bien – Image par S K de Pixabay
Ça va ? Une question anodine qui revient inlassablement dans les relations humaines. Découvrons dans quelle mesure ces deux mots sont porteurs d’un réel intérêt.

Oui, dès potron-minet jusqu’à l’ombre vespérale et vice versa, cette question revient, répétée à l’infini. Pouvez-vous vous souvenir d’une journée où cette question ne vous a pas été posée à un moment ou à un autre ? Moi pas.

Et souvent la réponse varie plus ou moins du spectre de l’habituel et attendu : « Ça va, merci et toi ? », à celui de : «  Ce n’est pas la grande forme, mais on fait avec ». Grosso modo. Nous mettons tous en œuvre un certain degré d’artifices quand il s’agit de répondre à cette question.

Etant nous-mêmes des humains, je pense que nous sommes assez bien placés pour comprendre que ces réponses cachent parfois, voire souvent, des choses pas très reluisantes. Moi par exemple, je sais que ce n’est pas souvent que je vais bien, alors que ma réponse à cette question est quasi invariable.

Mais la vraie question que nous posons ici, n’est pas de savoir si la personne à qui nous adressons ces mots se porte effectivement bien. Ce serait plutôt de déterminer si nous qui posons la question, voulons vraiment savoir ce qu’il en est. Entendre la vraie réponse.

Question machinale

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais je ne peux m’empêcher de penser que le fameux « Ça va ? », est une question plus machinale qu’autre chose. Je ne pense pas que qui que ce soit veuille réellement savoir que vous n’allez pas bien. Pas dans les détails du moins.

Comment-ça-va?
Comment ça va? – Via Giphy

Pensez-vous que votre collègue au boulot veut absolument savoir que vous avez passé votre nuit à vomir ? Ou que vous vous inquiétez pour l’avenir de vos enfants ? Ou encore que vous avez contractés des dettes pour payer les soins de santé de vos parents, et que vous n’arrivez pas à tenir les échéances ?

Ah, ah, ah. Vous n’y avez peut-être pas pensé. Tout le monde (ou presque) s’en contrefout que vous ayez une peine de cœur ou que vous souffriez d’une dépression.

Nous vivons dans un monde où chacun est occupé à vivre sa petite vie égoïste. Généralement, on vous pose cette question en espérant de manière inconsciente que vous ayez la décence de cacher votre mal-être. On attend de vous d’avoir la sagesse ou la gentillesse de prétendre que vous allez bien même si intérieurement vous suffoquez. De cette façon, l’auteur de la question se paye une bonne conscience.

Je ne dis pas que c’est vérifié dans 100% des cas, mais pas loin. Si, si. Ne vous la jouez pas : «  Je ne fais pas partie du lot. Bien sûr que je demande pour savoir ». Ne vous réfugiez pas derrière votre vertueuse indignation. De toute façon, nous allons vérifier vos dires prompto.

Imaginons

Je vous invite à imaginer un scénario de la vie courante. (Oui, vous n’avez pas besoin de me le faire remarquer. Je sais que j’ai une nette propension à m’imaginer beaucoup de choses, et à une fréquence scandaleusement élevée qui plus est. Bref.)

Donc vous rencontrez un ami. Et voulant engager la conversation vous lancez l’incontournable : « Ça va ? ». Et là, plutôt que de vous donner la réponse conventionnelle à laquelle vous vous attendez certainement, il répond : «  Pas trop la forme ». Là encore, ça va. Vous vous posez toujours comme le big boss de l’empathie. Mais avant que vous ayez le temps d’en placer une, le voilà qui embraie.

Question - réponse
Question et Réponse – Image par Gerd Altmann de Pixabay

« Je ne vais vraiment pas bien. En ce moment je me réveille dans un lit intégralement humide. Mes oreillers sont humides de larmes et pour le reste du lit, je souffre d’incontinence. Les larmes c’est vraiment parce que ma vie est merdique en ce moment. Ma femme m’a quitté. Elle est partie sans un regard en arrière. Direction le lit de ma boss.

Et ça veut dire évidemment que je la croise de temps à autre quand elle vient lui rendre visite au travail. Ça veut aussi dire que je suis un objet de pitié au boulot. Celui que l’on plaint devant le ayimolou* du midi, à qui on fait des sourires dégoulinant d’hypocrisie à 14h, et dont on rit en buvant du tchouk* à 18h.

Je suis réduit à l’état de loque. Et avec ça, je dois m’occuper des enfants. Faire bonne mine. Limiter les dégâts que pourraient occasionner cette situation sur leur devenir.

Chaque matin je me découvre de nouveaux cheveux blancs. Tout ce stress et ce désarroi provoque mon incontinence. Ma vessie se relâche à l’envie et évidemment c’est un cercle vicieux. Plus je suis stressé, moins je me contrôle. Et plus je me réveille baignant dans mon urine, plus mon stress atteint des sommets inégalés. Bref, c’est la merde. »

A chaque fois que votre ami prend une inspiration, vous essayez de réorienter la conversation. Mais il semble qu’il soit très en verve. A fond dans le mode logorrhée.

Il continue s’en donnant à cœur joie. Il se lamente pendant d’interminables minutes pensant visiblement avoir trouvé une oreille compatissante. Ou pas. Vous êtes juste le pauvre imbécile sur lequel est déversé son trop-plein.

Vous vous sentez dépassé. Mais que faire ? Vous avez posé la question. Vous n’allez tout de même pas l’interrompre en lui disant : «  Ecoute vieux, tes déboires ne m’intéressent pas tant que ça finalement. J’ai les miens propres à gérer ». Non, comme un brave petit vous restez là à subir. Vous avez cherché à savoir après tout. Du moins c’est ce que votre question suggérait.

Nous voici donc vous et moi entre quatre yeux. Comment réagiriez-vous ? Dites-moi tout la main sur le cœur. Vous soutenez toujours mordicus que vous voulez vraiment savoir ?

Contente-toi de prétendre

La plupart du temps, nous ne réfléchissons même pas avant de sortir les mots «  ça va ? ». C’est juste une phrase standard dans notre lexique pour engager la conversation.

Mais tout le monde s’en tamponne le coquillard que vous n’alliez pas si bien que ça. Contentez-vous de prétendre et passons à autre chose. Et même si la question est posée avec un réel intérêt, s’étendre en long en large et en travers sur vos états d’âme pourrait être malvenu. Personne ne veut porter votre fardeau en plus du sien. Les apparences dears, tout est dans le paraitre.

Comment je vais

Ça-va
Ça va? – Via Giphy

Là tout de suite c’est assez compliqué à définir. La dérision coule dans mes veines avec délectation en un flot paresseux. Je suis ivre de mots et d’ironie.

A part ça, je me tracasse pour l’avenir de mes enfants, enfants que je n’ai pas, soit dit en passant. Je crains que mes épisodes dépressifs empirent.  Je m’interroge sur l’accueil que vous allez réservez à ces lignes. Je me sens mal pour vous si vous n’aimez pas, parce que quel genre de drôle-de-luron pourrait ne pas aimer ?

Je m’inquiète que la fatigue mentale finisse par avoir raison de moi. En plus, mon cœur et mon esprit sont englués dans une colère noire.

J’ai envie de me plaindre de mon chat qui ne veut pas que je le caresse. Je n’en peux plus de ce Pixie-Bob qui me prend de haut. Pixie-Bob c’est mon chat. Suivez un peu! En même temps, ma journée a été particulièrement fructueuse. Il a plu et vous savez déjà ce que la pluie me murmure au creux de l’oreille.

Mis l’un dans l’autre, je dirais que ça va une seconde et plus trop les minutes d’après. Mais posez-moi la fameuse question je vous en prie.

– Vous : « Ça va Délivrance ? »

– Moi : « Ça va, merci ! »

Le plus beau sourire de mon répertoire qui va avec la réponse est cadeau. Vous voyez ? Je suis une gentille fille qui a bien appris sa leçon. La vraie réponse serait trop intense pour vos oreilles, donc je ne vous fais pas porter mon fardeau.

Alors et vous, ça va ? Dites-moi tout. Ça m’intéresse hautement.

Ça va vraiment ?
Comment vas-tu vraiment ? – via Giphy

* Ayimolou : plat de riz aux haricots

* Tchouk : boisson locale alcoolisée à base de maïs ou de sorgho fermenté. Made in Togo

Partagez

Commentaires

Anani
Répondre

Oui, je vais bien Délivrance. Lol.

Délivrance
Répondre

Tant mieux...si c'est la vraie réponse.😂😂

Laetitia Dofonnou
Répondre

J’adore !
Je vais me contenter de dire simplement « je vais bien » 😂😂
Tu as su me faire voyager et réfléchir avec un simple « ça va ? »
All the best ❤️👏🏾

Délivrance
Répondre

J'adore que tu adores :)
J'espère que le "je vais bien" n'est pas le politiquement correct😂
Merci Laetitia 😘